1.4, 2.0, 2.1 ? LE HDMI DANS TOUS SES ÉTATS

janvier 11, 2022

Il y a HDMI et HDMI : cette interface universelle, que l’on retrouve sur de nombreux moniteurs et pratiquement tous les téléviseurs pour la transmission des signaux vidéo et audio, se décline en plusieurs variantes. Quelles sont les différences ? Nous vous aidons à y voir plus clair.

KabelDirekt propose, depuis le début de l’année 2021, l’un des premiers câbles HDMI certifiés « Ultra High Speed ». Cette catégorie est définie dans la version 2.1 de la norme HDMI, qui a succédé aux versions 2.0 et 1.4. Pour autant, tous les câbles conformes à la norme HDMI 2.1 ne sont pas identiques : le numéro de version ne permet pas à lui seul de savoir de quoi est réellement capable un câble ou un appareil. Oui, c’est compliqué.

Une brève histoire du HDMI

La norme « High Definition Multimedia Interface » a été développée en 2002 par un consortium industriel international. Les diverses connectiques vidéo et audio qui existaient à l’époque (DVI, vidéo composante ou encore Péritel) ont ainsi été peu à peu remplacées par un type unique de connexion numérique, à la fois polyvalent et adapté aux hautes résolutions. La version 1.0 autorisait des résolutions Full-HD 1920×1080 et ne connaissait qu’une seule forme de connecteur – le « type A », utilisé encore aujourd’hui.

Mais cela s’est bientôt révélé insuffisant et les versions ultérieures de la spécification HDMI ont peu à peu ajouté de nouvelles fonctions et de nouveaux connecteurs. Ainsi, la version 1.3 a introduit le connecteur mini-HDMI, destiné aux appareils plus compacts. Parallèlement, le débit maximal de données a augmenté, permettant des résolutions jusqu’à 2560×1440. La version 1.4 a apporté notamment la prise en charge des signaux vidéo 3D et le canal Ethernet en option pour les données réseau. La toute dernière version 2.1 prévoit des résolutions extrêmement élevées jusqu’à 8K (7680×4320) ; pour en savoir plus sur cette norme et ses multiples possibilités, nous vous renvoyons à notre article consacré au HDMI 2.1.

Dans le petit monde du HDMI, le numéro de version ne dit toutefois pas grand-chose des fonctionnalités réelles.

Une foule de possibilités

La plupart des fonctions et résolutions ajoutées à la norme HDMI au fil des ans sont optionnelles : chaque version HDMI correspond en fait à un ensemble de possibilités parmi lesquelles le fabricant va piocher celles dont il a besoin pour son appareil.

Les lecteurs Blu-ray dotés d’une sortie HDMI 1.4 peuvent se passer de la fonctionnalité Ethernet. Un téléviseur compatible HDMI 2.0 ne prend pas forcément en charge la 3D. Et un moniteur sans haut-parleur intégré n’a évidemment pas besoin des multiples options surround prévues par la norme HDMI. Il faut donc toujours faire bien attention aux fonctions réellement proposées lorsqu’un fabricant vante la compatibilité « HDMI 2.1 » de ses appareils.

De « standard » à « ultra » : choisir le bon câble pour chaque usage

Les fonctions supportées par un câble HDMI, par exemple la prise en charge de signaux sonores multicanaux ou encore de la 8K, dépendent avant tout de sa bande passante, c’est-à-dire de son débit maximal. Celui-ci n’est pas défini automatiquement par le numéro de version et il existe pour cela une classification séparée : depuis la version HDMI 1.3, on distingue les câbles « standard » et « high speed », auxquels sont venus s’ajouter les câbles « ultra high speed » avec la version 2.1.

Les câbles standard ne conviennent que pour les basses résolutions 720p et sont aujourd’hui obsolètes – tous les câbles HDMI de KabelDirekt correspondent au moins à la classe « high speed », qui est suffisamment rapide pour transmettre des images 4K. Les nouveaux câbles « ultra » prennent également en charge des résolutions 8K extrêmement élevées, ainsi que les nombreuses autres fonctions – de l’ALLM au VRR – introduites avec la norme HDMI 2.1. Mais la mention « câble HDMI 2.1 » n’est elle-même pas univoque.

La dernière norme HDMI se décline en effet encore selon les anciennes classes « high speed » et même « standard » – le « high speed » étant largement adapté à de nombreux téléviseurs, moniteurs et projecteurs actuels. Tous les câbles « HDMI 2.1 » ne sont donc pas nécessairement compatibles avec la technologie 8K. Pour éviter les mauvaises surprises, veillez à choisir des câbles portant la mention « Ultra High Speed » : elle n’est attribuée qu’aux câbles ayant été certifiés par le consortium HDMI et répondant par conséquent aux exigences les plus strictes.


FR
FR